Pont couvert de Hartland, lieu historique national

LIEU HISTORIQUE NATIONAL DU CANADA ET LIEU DU PATRIMOINE PROVINCIAL

Déclaré lieu historique national en 1980 et lieu historique provincial en 1999, le plus long pont couvert du monde est, comme tous les ponts couverts au Nouveau Brunswick, un « pont des amoureux ». L’origine de ces ponts remonte à l’époque où circulaient sur les chemins des chevaux et des chariots, lorsque de jeunes hommes « dressaient » leurs chevaux à s’arrêter à mi-chemin sur le pont, où ils attendaient que le couple échange quelques baisers, avant de poursuivre leur chemin et de traverser le pont.

Le pont a été couvert entre 1921 et 1922, non sans que le projet suscite de nombreuses inquiétudes et se heurte à une vive opposition. Dans la région, on prononçait même des sermons dans lesquels on mettait en garde contre les risques qu’un pont couvert pourrait faire peser sur la moralité des jeunes gens. Malgré tout, le pont a été couvert. Durant les hivers qui ont suivi, on a dû transporter de la neige et l’étaler sur le tablier du pont afin que les chevaux et les traîneaux puissent le traverser.

D’une longueur de 390 mètres (1 282 pieds), le pont a été inauguré officiellement le 4 juillet 1901 et, en 1906, le gouvernement du Nouveau-Brunswick en a fait l’acquisition. L’éclairage a été installé en 1924 et un trottoir a été ajouté en 1945. Aujourd’hui, le pont est toujours debout, sûr et fiable, malgré les dommages qu’il a subis au fil des ans. Au moment de sa construction, il était considéré comme une merveille de l’ingénierie, tout comme l’est aujourd’hui le Pont de la Confédération, qui enjambe le détroit de Northumberland.

À l’occasion des jeux Olympiques d’hiver de 1988, le flambeau olympique a traversé le pont en 1987 et, en 1995, le Canada lui a consacré un timbre poste.