Nos connaisseurs

Gary Colford
Guide de pêche sur la Miramichi

Gary Colford est un vétéran de la rivière Miramichi. Guide de pêche depuis 49 ans, il accompagne les pêcheurs jusqu’aux meilleures fosses à saumon de la région. Il a même déjà taquiné le poisson avec Ted Williams, célèbre joueur de baseball. Sa vaste expérience et son attachement sincère pour la rivière en font un guide respecté.

Tous nos connaisseurs

La rivière c’est ma drogue, je ne peux pas m’en passer. Je suis guide de métier et je pêche même les jours de congé. Mon plus gros saumon, pêché à Doaktown, pesait 45 livres. Mais les gens viennent ici surtout par amour pour la rivière. 

Suivez le guide sur la rivière Miramichi

5 façons de suivre le courant sur la Miramichi


Conseils, Rivières, Tourisme Noveau Brunswick, Canada

1)

Voir plus loin qu’au bout de sa ligne à pêche. « Il y a des familles qui viennent tous les ans, et pas seulement pour pêcher. Je connais un homme qui passe des vacances ici depuis 33 ans. Même s’il n’attrapait pas de poisson il reviendrait quand même, parce qu’il aime la rivière. »


2)

Se remplir les poumons d’air frais dans la vallée. « Il y a beaucoup d’activités à faire dans la région et en particulier à la pourvoirie Country Haven, comme du canot, du kayak et même l’observation d’ours. »

Conseils, Rivières, Tourisme Noveau Brunswick, Canada

Conseils, Rivières, Tourisme Noveau Brunswick, Canada

3)

Savourer chaque moment de l’attente avant que le poisson morde. « J’ai toujours dit qu’un poisson par jour, c’était une bonne pêche. »


4)

Apprendre à connaître son guide de pêche. « Il y a beaucoup de guides qui offrent leurs services dans la vallée de la Miramichi, et chacun a sa façon bien à lui d’interagir avec ses clients. »

Conseils, Rivières, Tourisme Noveau Brunswick, Canada

Conseils, Rivières, Tourisme Noveau Brunswick, Canada

5)

Se laisser accueillir à bras ouverts. « Je crois que les gens tombent sous le charme des habitants du Nouveau-Brunswick, et aussi des Maritimes. Nous aimons que les visiteurs se sentent comme chez eux. »