Fortin du Petit-Sault

LIEU DU PATRIMOINE PROVINCIAL

Gravissez l’escalier qui mène au Fortin du Petit-Sault et entrez dans un blockhaus comme il en existait plusieurs au début de la colonisation du pays.

Érigé en 1841 par l’armée britannique, le fort occupait une position stratégique pour protéger le territoire au point culminant de la guerre des frontières opposant les États-Unis à l’Angleterre. Ce conflit, aussi nommé « la Guerre non sanglante d’Aroostook », a pris fin en 1842 avec la signature du traité Ashburton-Webster, qui désignait le fleuve Saint-Jean comme frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick.

Après sa carrière, de courte durée, le fort est laissé à l’abandon, puis détruit par la foudre en 1855. Il a été reconstruit en 2000 de façon authentique pour en faire un lieu d’interprétation historique.

Découvrez le Fortin du Petit-Sault en compagnie d’un sympathique guide et de comédiens qui vous expliqueront la vie quotidienne des soldats qui y habitaient autrefois. Ses trois étages contiennent d’intéressants objets, tels que des accessoires de guerre, des photos d’archives et des cartes topographiques.

Un coup d’œil par les carreaux des fenêtres permet d’apprécier la vue saisissante à partir du fort, qui domine les vallées de la rivière Madawaska et du fleuve Saint-Jean.

Social